Votre nouvelle capacité d’épargne !

[fa icon="calendar"] publié le 15 oct. 2021 19:09:15, écrit par Quentin Martel

Capture d’écran 2021-10-13 à 16.57.53

 

Connaissez-vous votre capacité d'épargne ?

Elle se calcule au même titre que la capacité d’emprunt pour un projet immobilier, et les organismes bancaires lui accordent beaucoup d'importance. Une épargne dite régulière aura deux avantages majeurs :

  1. Rassurer le banquier pour l’octroi du prêt
  2. Pallier les imprévus

L'épargne est à la portée de tout un chacun. Que vous soyez aisé ou non, toute somme épargnée servira à atteindre un objectif. Le maître-mot : la discipline ! (et peut-être aussi la patience !)

Une bonne gestion de budget passe en premier lieu par l’anticipation” nous précise Guillaume Batard, ancien banquier reconverti en coach financier.

Nos concitoyens ont fortement économisé depuis 2020, tout particulièrement lors des confinements. Vous êtes probablement vous-même dans ce cas de figure, et il serait pertinent de recalculer votre capacité d’épargne à la lumière des économies réalisées. Qui sait, elle pourrait être utilement investie dans nos nouveaux produits !

 

🤓 Un nouveau bilan s’impose !

Pour connaître votre capacité d'épargne, il vous faut d'abord lister l’ensemble de vos dépenses, et les mettre en rapport avec vos revenus.

Charges fixes :

  1. Le loyer ou crédit immobilier, les impôts, les frais d’énergie, les frais téléphoniques et d’Internet...

Dépenses courantes :

  1. Les frais alimentaires, de santé, de loisir (shopping, restaurant)…

Dépenses occasionnelles :

  1. Les cadeaux, les vacances, les achats impulsifs….

N'oubliez pas d'ajouter toute dépense à laquelle vous penseriez, pour obtenir le calcul le plus juste possible.

Toujours selon Guillaume Batard, la capacité d'épargne sera alors "la différence sur votre budget entre les recettes et les dépenses".

 

🔍 Analyser ce bilan

Une fois l'exercice effectué, il convient de se demander si la situation actuelle est satisfaisante. Si oui, vous être un gestionnaire hors pair ! Si non, essayez de dresser vos priorités pour les mettre en corrélation avec vos projets (qu'ils soient à court, moyen ou long terme).

Demandez-vous si des changements sont possibles : est-il possible de baisser telle dépense ? Ai-je besoin de dépenser autant dans tel loisir ?

La part d'épargne potentielle varie en fonction de votre volonté, de votre capacité à vous adapter et à définir vos choix. En modifiant quelques habitudes de consommation, l'épargne potentielle peut ainsi considérablement augmenter !

En effet, cet exercice permet de visualiser la part de revenus investie dans un poste de dépense. Il peut être salutaire pour prendre de bonnes résolutions, comme arrêter de fumer par exemple.

💡Pour les retraites de 2K€ ou plus, suivez-le guide !

 

 

📉 Réduire les coûts

  1. Réduire ses dépenses

Les possibilités sont multiples : renégocier un contrat (baisser le coût d'un forfait, annuler un abonnement inutile), repenser un loisir peu désiré (comme une chaîne de télévision peu utilisée), se laisser un peu de temps avant un achat impulsif...

  1. Augmenter ses revenus

Facile à dire, il est vrai. Mais s'il n'est pas possible d'obtenir une augmentation salariale, il peut être plus simple de trouver d'autres sources de revenus : activité professionnelle annexe, vente de biens non utilisés -vêtements, matériel- ou encore une éventuelle éligibilité à une aide financière.

  1. Repenser son mode de consommation

Il s'agit ici de modifier certaines habitudes de vie, en les abordant sous un spectre plus économique : partir en vacances hors-saison, consommer local, acheter d’occasion, vérifier sa consommation d'énergie, utiliser un vélo plutôt que la voiture, mettre en concurrence ses prestataires...

 

Se pencher sur ses dépenses est toujours signe de meilleure maîtrise de son budget, et cela va souvent de pair avec une consommation plus responsable, et écologique.

Faites un geste pour votre portefeuille en même temps que pour la planète !

Avec cette méthode de calcul actualisée, nous espérons que vous pourrez augmenter votre capacité d’épargne. Si le soutien aux entreprises françaises vous plaît toujours autant, n'hésitez-pas à vérifier les projets en cours ! Pour poursuivre votre lecture en ce sens, consultez notre article sur le crowdfunding : quelle part investir ?

 

Catégories: Epargne et placements

Quentin Martel

écrit par Quentin Martel