L’épargne des français, un enjeu pour la relance économique

[fa icon="calendar"] publié le 30 avr. 2021 18:00:00, écrit par Quentin Martel

Capture d’écran 2021-04-28 à 18.26.07

Bonne nouvelle pour les Français, sous restrictions depuis six mois : les mesures pour lutter contre le Covid-19 devraient progressivement être levées le mois prochain, selon la dernière conférence de presse du Premier Ministre. Une “bouffée d’air frais” qui devrait booster la croissance.

Depuis le début de cette crise, les Français ont plus que jamais épargné : sur la période 2020-2021, l’épargne accumulée s’élève à 160 milliards d’euros, dont 55 milliards pour l’année en cours. Quant au livret A, il a atteint des records en mars avec 2,8 milliards d’euros déposés.

Selon une note publiée par l’OFCE, cette épargne serait l’outil principal de la relance économique.

Actuellement, le gouvernement estime que le PIB va passer à 4,3%, et le chômage à 9,4%. 

Si 20% de l’épargne accumulée par les Français depuis le début de la crise Covid-19 était investi lors de la prochaine reprise de l’économie (à savoir quand les lieux publics rouvriront), le PIB passerait à 6% et le chômage à 8,7%.

L’OFCE privilégie pour l’instant cette vision optimiste.

 

🔎 Profil-type de l’épargnant

Sans surprise, ce sont les plus riches qui ont épargné le plus. Le patrimoine des 25% les plus modestes a augmenté de 218 euros en 2020 et celui des 25% les plus aisés de plus de 10.000 euros. (Source : Insee, mars 2021)

Pour autant, après l’été 2020,  le rebond de l’économie a été plus important pour les ménages à faibles revenus que pour ceux à hauts revenus. Eric Heyer, économiste et directeur du département analyse et prévision à l'OFCE, analyse la situation : “Il y a une probabilité que ces ménages utilisent plutôt cette épargne pour acheter des actifs financiers ou immobiliers. On voit que les bourses ont très fortement progressé cette année. Ce n’est pas l’économie réelle qui serait alors stimulée, et c’est en partie pour cela que nous avons tablé sur une réinjection de 20% de l’épargne dans notre scénario optimiste”. 

Paradoxalement, on note que l’investissement participatif au travers de Credit.fr est un moyen efficace pour investir dans l’économie réelle. L’épargne dormante des investisseurs est alors utilisée de manière à financer les besoins peu ou non couverts par les banques dans les territoires français. 

Par conséquent, les ménages à faibles ou moyens revenus ont un rôle essentiel dans la relance économique.

Nuançons toutefois : l’accumulation d’épargne depuis les années 80 des ménages les plus aisés n’avait pas entraîné d’investissement réel supérieur à la normale, si l’on en croit l’économiste Anne-Laure Delatte.

L’épargne est un acte de précaution [...]. La taxation de l’épargne in fine n’encourage qu’à épargner encore plus” affirme Eric Heyer.

La confiance, tant sur le plan sanitaire que sur le plan économique, sera cruciale. C'est en ce sens que le gouvernement réaffirme son intention de ne pas augmenter les impôts, pour éviter de déclencher une épargne de précaution permanente.


Source : ofce.sciences-po.fr ; insee.fr ; liberation.fr ; lesechos.fr ; francetvinfo.fr ; huffingtonpost.fr

Catégories: Epargne et placements, Environnement

Quentin Martel

écrit par Quentin Martel