Epargner en période d’inflation, bonne ou mauvaise idée ?

[fa icon="calendar"] publié le 20 mai 2022 18:15:00, écrit par Quentin Martel

Capture d’écran 2022-05-20 à 09.31.18

 

Quelle inflation que cette année ! La France n’en avait pas vécue pareille depuis des décennies. Les conséquences sont multiples : pouvoir d’achat en berne, baisse de la consommation des ménages, conditions d'épargne au détriment des consommateurs…

Quid de votre épargne dans ce contexte ? 👇

Epargner malgré tout…

Bien entendu, les périodes d’inflation sont toujours négatives pour l’épargne*.* Mais étrangement, « même si cela peut sembler contre-intuitif, voire contre-productif, les Français épargnent beaucoup en période d’inflation », déclare Philippe Crevel, directeur du Cercle de l’Epargne.

On chiffre à plus de 20 % des revenus bruts disponibles l’épargne réalisée par nos concitoyens, selon l'Insee : c’est un sommet atteint lors de la crise du coronavirus, et ce chiffre ne descend pas depuis, et ce en dépit de l’inflation ou des invitations du gouvernement à la consommation.

Pour preuve, au premier trimestre 2022, 12,2 milliards supplémentaires ont été placés sur le livret A, et on estime que 40 % des Français souscrivent à une assurance-vie.

Olivier Rull, cofondateur de Caravel (complémentaire de retraite éthique et solidaire) indique : « En période d’inflation, ne pas investir, c’est perdre du pouvoir d’achat. Il est donc sain que les Français placent leur argent, la question est plutôt de savoir ».

 

… dans un florilège de possibilités !

Car en de telles situations, le placement parfait n’existe pas, et attention aux fausses bonnes idées !

Philippe Crevel conseille de chercher des actions à dividendes pour maximiser les chances d’avoir des retombées positives.

Parmi tous les investissements possibles, vous pouvez également opter pour :

Valeurs refuge : L’or. Attention, rappelons que beaucoup de ménages ont adopté cette stratégie lors du choc pétrolier des années 1980, malheureusement sans résultat ! Si toutefois cette approche vous tente, investissez sur des ETF indexés sur l’or, à moins bien sûr que vous ne possédiez lingots et pièces.

Immobilier : Si les loyers augmentent de pair avec l’inflation, ils colleront à la hausse des prix. Pour autant, est-ce un bon placement à faire ? Rien n’est moins sûr, car on peut s’attendre à ce que l’Etat ralentisse (a minima) la hausse des loyers, à moins qu’il ne décide purement et simplement de les geler ! Et c’est également sans compter les multiples problématiques affiliées (vacances des loyers, travaux de copropriété, loyers impayés, dégradations …)

Capture d’écran 2022-05-19 à 15.38.56

 

EFT : Si la bourse vous intéresse, ces paniers d’actions et d’obligations, à moindres frais, qui s’achètent et se vendent en une seule transaction, remportent un franc succès. La vigilance reste de mise, puisque le variant omicron aura secoué à la baisse tout le marché en début d’année !

 

Une épargne à ne pas négliger

L’épargne continue de séduire, même face aux investissements fructueux, mais ô combien volatils. Et quand elle n’augmente pas autant que l’inflation, elle permet au moins de faire face aux achats futurs, à court, moyen ou long terme.

Clairement, soit vous investissez (ou dépensez) votre argent en direct en dépit des prix élevés, soit vous le conservez pendant X temps en espérant voir baisser les prix.

Mais rien n’assure que l’inflation aura un effet que sur le court terme : au contraire, les marchés financier tablent sur une hausse des prix au long terme !

Conseil de répartition :

  1. allouer 50% aux dépenses dites classiques (charges quotidiennes)
  2. allouer 30% aux dépenses dites plaisir (sortie, restaurant…)
  3. allouer 20% à l’épargne et à l’investissement

Capture d’écran 2022-05-19 à 15.38.43

 

En période d'inflation, êtes-vous du genre à investir directement votre argent ou restez-vous prudent ?

Sources : cercledelepargne.com ; 20minutes.fr ; mieuxvivre-votreargent.fr

Catégories: Fiscalité, Economie

Quentin Martel

écrit par Quentin Martel