Découvrez votre typologie d’épargnant

[fa icon="calendar"] publié le 24 déc. 2021 18:00:00, écrit par Quentin Martel

Capture d’écran 2021-12-24 à 12.57.50

Dans son baromètre de l'épargne, l'AMF met en avant 4 typologies d'épargnants basées sur trois points :

  1. leurs préoccupations d'épargne,
  2. leur aisance à l'égard des placements
  3. leur intérêt pour les placements en actions

Ensemble nous allons essayer de mettre en lumière la catégorie à laquelle vous appartenez !

Les “experts”

Les “experts” sont âgés en moyenne de 48 ans et sont pour la majorité des hommes. Ils appartiennent le plus souvent à une catégorie sociale supérieure dites “CSP+”. Leurs revenus s’élèvent généralement aux alentours de 4 400 € par mois contre 2 900 € en moyenne pour les catégories inférieures.

Ils possèdent un patrimoine financier qui avoisine les 73 000 €, soit en moyenne le double d’un patrimoine financier moyen en France. A eux seuls, ils détiennent 37% des fonds d'actions et 43% des actions individuelles. Les experts acceptent de prendre un risque important sur une partie de leurs placements et semblent bien moins sensibles quant à la disponibilité de leur argent placé : ils ont une vision long-termiste.

Ils font particulièrement attention à la préparation de leur retraite et cherchent constamment à faire fructifier leur patrimoine. Les “experts” représentent 24% de la population !

Les “détachés”

Les “détachés” sont âgés en moyenne de 54 ans et sont souvent, pour la plupart, à la retraite. Contrairement aux “experts”, les “détachés” ne souhaitent pas prendre de risque en matière de placements. Ils sont plus souvent préoccupés par les dépenses imprévues ou tout simplement ne plus être autonome financièrement. Ils sont moins confiants que les autres sur leur évolution économique et financière (29 % Vs 35 %). Les placements en actions ne les intéressent pas et ils n'envisagent pas d'y souscrire. Ils représentent 29% de la population.

Les “inquiets”

Les “inquiets” sont en moyenne âgés de 49 ans. Il s'agit d'une catégorie plus féminine et plus souvent “CSP-”. Leurs revenus sont inférieurs à la moyenne et ils sont plus inquiets au sujet de l'évolution de leur situation financière (environ 41 %). Ils s’orientent plus vers des placements à court termes car ils ne semblent pas être en situation de pouvoir bloquer une épargne sur le long terme et de la diversifier en actifs risqués. Ils sont environ 90 % à avouer mal s’y connaître. Cette catégorie représente 24 %.

Les “débutants”

Les “débutants” sont plus jeunes avec une moyenne d’âge aux alentours de 40 ans et 47 % d'entre eux ont moins de 35 ans. Pour la plupart ce sont des actifs et sont relativement confiants quant à l'évolution de leur situation financière. Leur principale préoccupation est de préparer leur avenir comme un projet professionnel. Cependant, ils ont le sentiment de mal s'y connaitre en matière de placements financiers. Toutefois, bien qu'ils ne sachent pas réellement se positionner sur les placements en actions ils n'envisagent pas d'investir à court terme, ils se montrent plus ouverts au long terme.

Vous avez pu découvrir les 4 typologies d’épargnants mis en avant par l’AMF dans son dernier baromètre. Selon ces 4 typologies dans laquelle vous sentez vous représenté ? Les experts, les détachés, les inquiets ou les débutants ? Dîtes le nous en commentaire et n’hésitez pas à nous solliciter si vous avez la moindre question.

Catégories: Epargne et placements

Quentin Martel

écrit par Quentin Martel