Une nouvelle levée de fonds en 2021

[fa icon="calendar"] publié le 18 déc. 2020 18:00:00, écrit par Quentin Martel

Dans la continuité de l’article sur le budget national 2021, penchons-nous à présent sur la levée de fonds de 260 milliards d’euros à destination du marché français.

C’est à l'Agence France Trésor (AFT) que revient la rude mission de gérer la dette et la trésorerie de l'État. Elle doit servir au mieux les intérêts du contribuable et ce, dans les meilleures conditions possibles de sécurité. Ainsi, elle a estimé la levée de fonds nécessaire pour la France, à nouveau, à 260 milliards d’euros

Déjà en 2020 l’AFT a levé 260 milliards d’euros de dettes à moyen et long terme, soit 55 milliards d’euros de plus par rapport à ce qu’il était prévu initialement ( 205 milliards d’euros). Ce surplus s’explique, bien évidemment, par la crise économique qui a fait exploser les dépenses de l’Etat à compter du mois de mars.

Le montant des émissions prévues pour 2021 est similaire à celui de 2020 et ne devrait pas évoluer, même en cas “[d’] une éventuelle révision à la hausse du déficit budgétaire d'ici à l'adoption définitive de la loi de finances pour 2021”, assure le patron de l'AFT, Anthony Requin. Lors de cette même conférence de presse, il indiquait également que cette possible hausse “sera couverte par l’augmentation de l’encours des titres à court terme”.

 

🏅 Un taux d’intérêt historiquement favorable

Jusqu’au 3 décembre 2020, le taux d’intérêt moyen pour les émissions à moyen et long terme a été de -0,14% (contre +0,11% en 2019 et +0,53% en 2018). 

Suite à l’injection de 1 350 milliards d’euros jusqu’à juin 2021 de la Banque centrale européenne, les rendements des obligations ont baissé. 

Lors de l’annonce de l’AFT, le taux à 10 ans pour l’emprunt français (durée de référence des emprunts) était de l’ordre de -0,36%. M. Requin a annoncé qu’il prévoyait, en 2021, un environnement favorable avec des taux faibles voire négatifs sur une bonne partie des émissions. 

Enfin, notons que la France prévoit d’augmenter de 18,8 milliards d’euros l’encours de ses titres à court terme sur les marchés en 2021.

 

Et vous, que pensez-vous de cette levée de fonds ? Nous permettra-t-elle de sortir de cette crise économique ?


Sources : agefi.fr ; actufinance.fr ; francetransactions.com

Catégories: Economie, France

Quentin Martel

écrit par Quentin Martel