Plan de résilience économique et sociale

[fa icon="calendar"] publié le 29 avr. 2022 18:30:00, écrit par Quentin Martel

Capture d’écran 2022-04-29 à 16.08.25

 

La situation en Ukraine a provoqué dans toute l’Europe un tremblement économique, et un fort impact sur les prévisions de croissance économique.

C’est dans ce contexte que le gouvernement a mis en place le « Plan de résilience », destiné à contrer les effets négatifs de la hausse des cours du pétrole et du gaz. Ce plan présente des mesures qui englobent aussi bien les entreprises que les ménages et leur pouvoir d’achat.

 

📉 Une « remise carburant » : 15 cts / litre

Jusqu’à la fin du mois de juillet 2022, la remise carburant sera étendue au gaz naturel et au GPL.

Pour rappel, les tarifs réglementés du gaz ont été gelés par le gouvernement au 1er novembre 2021. Puis, il a été étendu en février dernier aux ménages résidant en copropriété ou en logement social. De plus, le barème kilométrique a été revalorisé de 10 % et concerne désormais les contribuables optant pour les frais réels lors de leur déclaration de revenus.

 

🏢 Des soutiens spécifiques pour les entreprises

Le gouvernement apporte une aide financière équivalant à 35 centimes pour le gazole maritime, et il est prévu une nouvelle aide pour les entreprises dont les dépenses d’énergie représentent au moins 3 % de leur chiffre d’affaires, et qui pourraient passer des pertes sur 2022 du fait de cette hausse.

A noter que ces aides vont se répercuter sur les entreprises d’autres secteurs touchés par la crise : transport, agriculture, BTP…

 

🔍 Prêt garanti par l’Etat : un nouveau PGE

Le Prêt Garanti par l’Etat (PGE) mis en place dès mars 2020, et sur lequel nous nous sommes engagés dès sa parution, peut être souscrit jusqu’à fin juin. Pour précision, il est précisé que « les entreprises qui ont souscrit un PGE ou qui voudraient souscrire un PGE jusqu’au 30 juin pourront aller non plus jusqu’à 25 % de chiffre d’affaires, mais jusqu’à 35 % de chiffre d’affaires ».

Ainsi, et sous réserve de la validation par la commission européenne, un nouveau PGE serait donc accessible dès juillet 2022.

 

👨‍⚖️ Des mesures à plus long terme

Au-delà de ces mesures de court terme destinées à assurer ce que le gouvernement appelle «le bouclier tarifaire», le Premier ministre a rappelé l’objectif de réduire notre dépendance énergétique et technologique, ce qui passe par un développement des énergies renouvelables, et la décarbonation de notre économie.

 

Pensez-vous que ces aides soient suffisantes ? Auriez vous souhaité davantage d’aides, ou qu’elles prennent une forme différente ?

Catégories: Fiscalité, Economie

Quentin Martel

écrit par Quentin Martel