Placements : comment investir dans l'immobilier en 2019

[fa icon="calendar"] publié le 25 oct. 2019 à 16:55:49, écrit par Arva Fajele Abasse

Un sondage de l’institut CSA pour Empruntis démontre que l’investissement immobilier est l’une des préoccupations premières des Français. Néanmoins, la nouvelle législation en vigueur ne favorise pas l’accès à la propriété, notamment en modifiant l’impôt sur la fortune, en excluant les revenus fonciers du dispositif de prélèvement forfaitaire, ou encore en augmentant la contribution sociale généralisée (CSG). 

Mais alors, quel placement immobilier choisir en 2019 ? Que vaut réellement l’investissement locatif ? Est-il toujours rentable de se tourner vers les SCPI ?

CTA Newsletter (36)

 

1- L’investissement locatif

Investir dans une résidence étudiante est l’investissement immobilier qui a été le plus sollicité en 2017, 2018 et cette tendance continue de s’étendre en 2019.

En effet, la demande de logement étudiant est en continuelle augmentation ces dernières années. D’un point de vue investissement, la résidence étudiante présente de nombreux avantages. Non seulement la gestion est assurée par un professionnel, mais en plus, les prix d’entrée sont pour le moment très raisonnables (ce type de placement est accessible dès 80 000 euros). Ce qui confirme que l’investissement locatif en résidence étudiante est un secteur en pleine expansion, est l’offre d’une fiscalité plus souple. En effet, en tant qu’investisseur, vous pouvez amortir le bien sur vos revenus locatifs, ce qui permet de réduire drastiquement l’impôt (IR et prélèvements sociaux) à payer sur vos revenus.

Quelques précautions sont tout de même à prendre si vous souhaitez rentabiliser votre placement immobilier. Tout d’abord, il est préférable de privilégier une résidence dont l’emplacement est stratégique, c’est-à-dire à proximité d’un grand centre universitaire, d’une école où les transports en commun assurent un service convenable. Bien entendu, vous devrez veiller à ce que votre résidence étudiante soit proche de toutes commodités (supermarchés, laverie, restaurants, lieux de loisirs…).

En plus de l’emplacement géographique, et pour un investissement immobilier efficace, l’état général de la résidence étudiante et son système de gestion sont des critères importants à prendre en considération. Ainsi, en optant pour un placement immobilier aussi intéressant que l’investissement locatif en résidence étudiante, en investissant dans une résidence étudiante, vous pouvez espérer de 4% à 5% de rentabilité sur 9 mois (durée commune pour toutes les résidences de services). Si toutes ces conditions sont réunies, c’est l’assurance de percevoir des revenus réguliers, tout en limitant les locations de courte durée.

 

2- Investissement locatif : le dispositif Pinel

Autre moyen d’investir dans l’immobilier locatif : le dispositif Pinel. Ce type d’investissement immobilier autorise l’acquisition de plusieurs biens dans la limite de deux par an. Ainsi, vous pouvez diversifier vos investissements dans plusieurs zones géographiques rentables comme la région parisienne ou le Sud de la France.

Ce qui rend le dispositif Pinel attractif est que ce placement permet de bénéficier de plafonds de loyers supérieurs à ceux de l'investissement locatif. En effet, vous pouvez louer votre bien immobilier à un prix plus cher et donc accroître la rentabilité de celui-ci. En principe, il est recommandé de sélectionner des zones dynamiques comme Paris, Marseille, Aix-en-Provence, Montpellier, ou encore Lille.

 

3- Investir dans une SCPI

Les placements en SCPI (Sociétés civiles de placement immobilier) sont les placements incontournables de ces dernières années, si bien qu’ils continuent de faire parler d’eux.

Le dispositif d’investissement en SCPI permet d’investir en immobilier d’entreprise, sans contrainte de gestion, car celle-ci est effectuée par la société de promotion auprès de laquelle vous investissez. En tant qu’associé détenteur de parts, vous n’avez qu’à percevoir vos revenus mensuels après déduction des différentes charges (travaux, frais d’entretien, gestion locative, etc).

De plus, l’investissement en SCPI est particulièrement apprécié, car très avantageux, dans la mesure où l’impact fiscal est limité en investissant à crédit par exemple, en direct, ou encore par le biais d’un contrat d’assurance vie. En comparaison à un placement immobilier classique, un investissement dans une SCPI permet d’accéder à des parts, à un prix d’investissement plus faible.

 

4- Et le crowdlending immobilier ?

Depuis 2014, le crowdfunding immobilier permet aux épargnants français de diversifier leurs produits d’épargne et d’investir autrement dans la pierre. À ce jour, plusieurs centaines de projets immobiliers ont été financés via cette forme de financement.

Le crowdfunding immobilier a été le secteur le plus plébiscité par les investisseurs en 2018 : il a enregistré la plus forte progression (plus de +80 %) et a attiré à lui seul 185 millions d’euros. Il représente ainsi un tiers de la finance participative "économie réelle", devant les commerces et services (19 %) et l’environnement (8 %). Non seulement le crowdfunding immobilier bénéficie de l’appétence des Français pour la pierre, mais il tire également profit de la richesse des solutions d’investissement proposées et d’une fiscalité qui peut être avantageuse.

Pour en savoir plus sur le crowdfunding immobilier, rendez-vous sur Homunity. 


Sources : 

Sondage CSA pour Empruntis :  https://www.empruntis.com/espace-presse/sondage_voeux_2018.pdf

Catégories: Epargne et placements

Arva Fajele Abasse

écrit par Arva Fajele Abasse

Chargée de communication et de contenus