Ma Prime Rénov’ : une aide pour financer les travaux d’énergie

[fa icon="calendar"] publié le 11 sept. 2020 17:33:49, écrit par Quentin Martel

Ma Prime Rénov a vu le jour en début d’année 2020, avec comme vocation première de remplacer le crédit d’impôt transition énergétique (CITE). A ce jour, elle constitue une aide versée dès la fin des travaux et réservée aux foyers modestes.

Quel est l’avantage de cette prime par rapport au crédit-impôt ?

Pour percevoir le crédit-impôt, il fallait attendre au minimum un an une fois les travaux terminés. Cela n'a pas encouragé les propriétaires à se lancer dans la rénovation... Désormais, ils peuvent percevoir, via Ma Prime Rénov les fonds dès la fin des travaux, pour faciliter les démarches et encourager la transition écologique.

 

Concrètement, en quoi consiste cette nouvelle mesure ? 

Plutôt qu’un crédit d’impôt, on privilégie désormais le versement d’une prime, donc de cash. La somme est calculée en fonction des revenus du ménage et du type de travaux engagés (liste des travaux éligibles ici). Dès avril 2020, les premières primes ont été versées. 

Cette prime s’utilise en une ou plusieurs fois, sur un à cinq ans, et pour un plafond maximum de 20 000 € par ménage. Emmanuelle Wargon, secrétaire d’Etat auprès de la ministre de la Transition Écologique a déclaré, en début de mois, que “le barème sera connu au plus tard fin septembre”.

 

Comment peut-on en bénéficier ?

Tout d’abord, vous devez faire établir un devis par une entreprise “Reconnue Garant de l’Environnement” (RGE) Liste des entreprises RGE

Une fois le devis établi, la demande de prime se fait sur www.maprimerenov.gouv.fr

Lorsque vous avez perçu le montant auquel vous avez droit, vous pouvez démarrer les travaux. Le cabinet de la Transition Écologique s’engage alors à “rendre éligibles les travaux engagés dès cet automne pour qu’il n’y ait pas d’attente (jusqu’au 1er janvier 2021)”. 

Enfin, après réalisation des travaux, la facture devra être envoyée à l’ANAH, l’Agence Nationale pour l’Habitat.

 

 

Qui est concerné par cette prime ?

Ce nouveau dispositif est cumulable avec la prime énergie “Coup de pouce”, en place jusqu’au 31 décembre 2020. Cependant, pour l’heure, il ne concerne que les ménages les plus modestes (selon la définition de l’ANAH, les ménages appartenant aux déciles de revenus de 1 à 4 et de 5 à 8 ont le droit de toucher cette aide).

Son application s’étend dès 2021 et concernera tous les ménages, indifféremment des revenus (locataires, propriétaires, occupants ou bailleurs, et syndics de copropriété).

 

Quel coût pour l’Etat ?

En 2018, le CITE a coûté 1,7 milliard d’euros. En passant à Ma Prime Rénov’, l’Etat ne déboursera “plus que” 740 millions d’euros, soit deux fois moins.  

Plus de 80 000 demandes ont déjà été déposées depuis janvier, pour plus de 50 000 accords. On reste loin de l’objectif fixé par l’Etat (200 000 demandes à fin 2020 et 500 000 à fin 2021).

Le ministère chargé du Logement ajoute “les premiers travaux ont été réalisés après le confinement et pendant l’été, et 10 000 primes sont en cours de versement”.

Dans le prolongement du plan de relance, cette aide sera augmentée de 2 milliards d’euros sur 2 ans. 

 

Des entreprises RGE (comme ENERLIS, prêt n°1 et prêt n°2) nous ont fait confiance pour se développer, et vous les avez soutenues. Nous étudions avec une attention toute particulière les projets à vocation écologique pour soutenir leur développement. Et vous ? Y êtes-vous sensibles ?


Source :immobilier.lefigaro.fr ; toutsurmesfinances.com ; maprimerenov.gouv.fr

Catégories: Société, Economie, Environnement

Quentin Martel

écrit par Quentin Martel