L’un de nos prêteurs au micro

[fa icon="calendar"] publié le 8 janv. 2021 17:46:53, écrit par Quentin Martel

Capture d’écran 2021-01-08 à 10.55.05

Cette semaine, nous vous donnons la parole ! Nous vous présentons l'interview de l'un de nos premiers prêteurs, et dont les retours réguliers nous ont toujours été précieux. 

 

Quentin de Credit.fr : Commençons par les félicitations, qui sont de rigueur ! Vous le savez sans doute mais vous faites partie de nos tout premiers investisseurs ! Pourriez-vous nous indiquer comment, initialement, vous avez découvert notre plateforme ?

RB 🎤 : Je cherchais à dégager mes liquidités d'un système bancaire qui en profitait bien plus que moi. En France, on commençait à parler de crowdfunding (alors que cela faisait ses preuves dans d'autres pays depuis plusieurs générations) et l'idée de mécénat m'intéressait. J'ai trouvé quelques lignes sur Credit.fr dans une revue financière, contacté Thomas de Bourayne qui m'a présenté avec son brio habituel votre entreprise et ses ambitions et me suis pris à chevaucher à vos côtés quelque part en 2017. Pour l'anecdote, mon premier projet a échoué à mi-parcours mais cela ne m'a pas découragé puisque j'en soutiens aujourd'hui plus de 450.

 

Quentin : Sur l’évolution des projets proposés et depuis la création de Credit.fr, que pensez-vous des taux, des secteurs, des analyses ? Avez-vous constaté une évolution de notre gamme ? 

RB 🎤 : Quand je regarde autour de nous, les taux me paraissent raisonnables : plus hauts, nous aurions moins d'emprunteurs, plus bas, il nous serait moins aisé de couvrir les défaillances. De toute manière, par rapport au Livret A... Il me semble que la diversité des secteurs est excellente et permet, absolument, de ne pas mettre tous ses œufs dans le même panier. Les analyses ont progressé et doivent continuer dans ce sens. Je leur donne deux notes basses : le jargon utilisé me donne encore parfois la migraine bien qu'il y ait eu un effort réel de ce côté et la subjectivité me paraît encore trop présente : une grille de 400 ou 4000 critères ne remplacera jamais une immersion physique au sein de l'Entreprise que nous souhaitons aider.

 

Quentin : Sur la globalité, quels sont les projets qui emportent votre préférence, que ce soit en termes de secteur, de taux, de durée… ? 

RB 🎤 : Je me méfie des secteurs où la concurrence fait rage (l'Optique ou le Conseil en finance par ex.). Je suis littéralement terrorisé par ces énormes groupes qui nous empruntent des milliards et estime que nous avons perdu une partie de notre âme en les laissant rentrer chez nous. A l'inverse, je doute des gens qui se lancent seuls dans un emprunt à 60 mois et avec un bon C+ accroché autour du cou. J'essaye donc de garder raison, de me documenter sur l'emprunteur, de me mettre à sa place et profite au maximum des 24h légales de réflexion. L'actuelle pandémie nous prouve que c'est encore bien insuffisant.

 

Quentin : L’année qui vient de s’écouler a été compliquée pour tout un chacun. De votre côté, est-ce que la conjoncture économique liée à la pandémie Covid-19 a modifié votre manière d’investir ou de sélectionner les projets à financer ?

RB 🎤 : Pas vraiment. Ma méthode m'apporte satisfaction puisque je n'ai pas injecté d'argent frais depuis février 2019 et que je continue à m'investir dans tous les projets qui se présentent avec mes seuls remboursements. Certes, je suis plus vigilant si c'est possible et l'expérience aidant, je renonce aux paris risqués du passé.

 

Quentin : Heureusement, l’année 2021 s’installe enfin, et on espère tous qu’elle sera plus agréable que la précédente ! Comment envisagez-vous cette année pour vos investissements, que ce soit sur leur continuité ou leur gestion ?

RB 🎤 : Je crains que le premier semestre 2021 ne soit épouvantable une fois les bilans signés par les experts-comptables. Le nombre des faillites annoncé est déjà insoutenable. Cependant, j'ai bon espoir dans notre portefeuille commun grâce à sa diversité et surtout grâce à l'incroyable talent de notre service contentieux qui a su négocier au cas par cas avec nos emprunteurs en difficulté : quel bonheur de voir une Entreprise que l'on estimait perdue renaître, confinement après confinement, et continuer avec une énergie renouvelée ! Et n'est-ce pas notre vocation initiale ? Je ne changerai donc pas une équipe qui gagne et continuerai à tendre la main à chacun.

 

Quentin : Au cours de l’année 2020, nous avons poursuivi les évolutions de notre plateforme. Pour une meilleure expérience client, sur quoi pourrions-nous concentrer les prochaines améliorations ?

RB 🎤 : Vous avez prouvé à maintes reprises que vous saviez tirer leçon des erreurs passées. C'est la force des gens intelligents alliée à celle de la jeunesse de votre équipe. Je pense depuis longtemps en revanche que vous tombez dans l'erreur de votre génération : tout ne se résout pas le cul vissé derrière un écran. Aussi vous ferai-je trois suggestions :

  1. Davantage de communication de la Direction de Credit.fr, pour rappeler que derrière le grand groupe qu’est TKO, la structure initiale perdure
  2. Davantage d’incursions “terrain” sur les entreprises sélectionnées par les analystes
  3. Davantage de polyvalence sur les équipes pour pallier les congés ou absences
     

Quentin : Petite question nostalgie ! Avec-vous un souvenir particulièrement marquant que vous souhaitez partager, sur Credit.fr ou un investissement réalisé ?

RB 🎤 : En 4 ans, j'ai presque tout partagé avec vous. Ce qui m'amuse le plus aujourd'hui est que, tout en restant diplomate et courtois, j’ai haussé le ton avec presque tout le monde chez Credit.fr, et que nous restons soudés vers le même objectif. Quelque part, nous avons grandi ensemble et ce n'est qu'honneur et bonheur. Pour ceux qui ont eu la patience de me lire jusqu’au bout, je puis vous assurer que ce n'est pas aussi intense sur les plateformes concurrentes que je surveille au quotidien !

 

Quentin : Au nom de toute l’équipe, je vous remercie d’avoir pris le temps de répondre à nos questions et de partager votre expérience client. Nous vous présentons nos meilleurs vœux, et espérons vous apporter la meilleure satisfaction possible sur cette année, et les suivantes ! 

RB 🎤 : Parmi tous les vœux que j'adresse à la Communauté de Credit.fr, j'ajouterai celui que nous participions plus nombreux au blog pour lequel vous vous donnez tant de mal et qui pourrait être une magistrale foire aux idées et aux conseils. Merci, mon bon Quentin !

 

Nous remercions chaleureusement notre aimable prêteur pour sa franchise et pour le temps consacré à cette interview. Nous donnerons prochainement la parole à un emprunteur ! Prenez soin de vous, et à la semaine prochaine !

Catégories: Credit.fr

Quentin Martel

écrit par Quentin Martel