Comment optimiser son épargne salariale ?

[fa icon="calendar"] publié le 14 févr. 2020 17:50:47, écrit par Quentin Martel

Selon une étude de l'Autorité des marchés financiers (AMF), plus de la moitié des salariés manquent d'informations au niveau de sa gestion. Tout simplement parce que ce n'est pas le salarié qui y souscrit, mais son entreprise.

Grâce à une série de décisions simples, on peut tirer le meilleur avantage de son épargne salariale. 

Alléger votre note fiscale : 

Depuis 2008, on peut percevoir la participation et l'intéressement dès leur versement ou bien les placer sur un compte d'épargne salariale, sur lequel les fonds seront bloqués pendant une durée de cinq ans. Il est préférable de les bloquer dès le début, car ces sommes sont assimilées à un complément de salaires et donc soumises à l'impôt sur le revenu et aux cotisations sociales. 

Récompenser ceux qui font un effort d'épargne : 

En règle, générale, on associe l'abondement à l'attribution d'actions de l'entreprise. Toutefois, l'abondement peut être mis en place pour les versements de la participation ou de l'intéressement afin d'encourager le salarié à épargner. C'est également un moyen pour encourager ceux qui font un effort d'épargne supplémentaire afin de disposer de revenus complémentaires (financement de projet, préparation de la retraite...). 

Le vote de la loi Macron en 2015 a renforcé le rôle de l'abondement, car a présent, c'est avec lui que commence la mise en place d'une épargne salariale. 

Monétiser les jours de congés non acquis :

Ultime moyen pour verser de l'argent sur un PERCO : le compte épargne temps. Le salarié monétise les jours de congés non pris et s'en sert pour constituer une épargne de manière indolore.

Le placement sur du long terme :

De nos jours les salariés d'une entreprise ont une préférence pour les produits monétaires, ce qui paraît assez logique puisque c'est une réserve à court terme. Mais c'est une erreur que de se priver d'un surcroît de rendement sur un horizon de placement plus long. L'AMF recommande également cette prise de risque pour une simple et bonne raison, que le salarié à intérêt de profiter de la tendance haussière, en allongeant au maximum son investissement afin de lisser les à-coups qui peuvent exister. 

Diversifier ces placements via le financement participatif : 

Credit.fr est la plateforme de crowdlending qui a financé le plus grand nombre de TPE/PME/ETI en France. Lancée en mars 2015, Credit.fr permet à des entreprises d’emprunter rapidement, facilement et sans bureaucratie auprès de particuliers, de professionnels et d’institutionnels. De plus, elle propose des services totalement gratuits et 100% digitalisé.

Catégories: Epargne et placements

Quentin Martel

écrit par Quentin Martel