Viva Tech : Macron promet 10 milliards d'euros pour les start-up

Publié par Arva Fajele Abasse le 21 juin 2017 12:14:27

Vous nous avez peut-être reconnus : l'équipe de Credit.fr était présente à Viva Tech, le salon dédié aux nouvelles technologies, qui s'est déroulé la semaine dernière durant 3 jours à Paris, Porte de Versailles. BNP Paribas, l'un des 4 partenaires majeurs du salon, avait décidé d'inviter Credit.fr à venir présenter sa solution sur son stand.

Viva Technology se veut l'équivalent français du salon CES de Las Vegas : le salon réunit 5.000 start-up et accueille 50.000 visiteurs de 50 pays en trois jours. Emmanuel Macron, le Président de la République particulièrement engagé pour l'innovation, y a fait une apparition remarquée et un discours très apprécié des pionniers du numérique français et étrangers.

Création d'un fonds de dix milliards pour les start-up

Après deux heures et demie de visite, Emmanuel Macron a prononcé un discours devant un public d'entrepreneurs et d'investisseurs visiblement enthousiastes. Il a confirmé l'une de ses promesses de campagne : un fonds de 10 milliards sera créé et confié à BPI France pour encourager l'innovation. 

« La France est en train de devenir la nation des start-up. Il ne faut plus que les start-up quittent le pays quand il s’agit de se développer. Je veux libérer les contraintes et créer les protections qui vont avec ce monde. »

Encourager les entrepreneurs et investisseurs

Emmanuel Macron a annoncé le lancement d'un French Tech Visa d’une durée de 4 ans. Ce nouveau visa est destiné à simplifier les procédures administratives pour les créateurs d’entreprise étrangers et leur famille qui rejoignent la France. 

Il a ensuite demandé aux épargnants d’investir leur argent  dans les start-up « qui favorisent l’innovation » plutôt que dans les obligations d’Etat et l’immobilier. Il a ainsi promis la fin de l’ISF pour ceux qui investissent leur argent « dans les entreprises plutôt que dans l’immobilier ». Il a par ailleurs promis un prélèvement forfaitaire de 30% « tout inclus pour les revenus du capital afin de faire vivre le système tout en restant attractif ».

Credit.fr est directement concernée par les dernières annonces du Président : nous faisons partie de la fintech française, ces start-up de la finance alternative qui veulent révolutionner le système bancaire. Nous proposons aux particuliers et aux entreprises d'aider des TPE/ PME grâce au prêt participatif : cette solution permet de financer les projets d'entreprises tout en rentabilisant votre épargne. Vous voulez en savoir plus ?

 En savoir plus sur Credit.fr et le crowdlending

Catégories : Entreprise