PME : les propositions du nouveau Président

Publié par Arva Fajele Abasse le 19 mai 2017 18:20:52

Avec un taux de défaillances en net recul, les PME sont sur une dynamique positive en ce premier trimestre 2017. C'est de bon augure pour le Président de la République et son ministre de l'économie fraîchement nommé, Bruno Le Maire.

Nous avons sélectionné les propositions du programme d'Emmanuel Macron liées à la croissance des entreprises, ainsi que celles dédiées à améliorer leur compétitivité. 
Avec 525 000 entreprises créées en 2016 selon la BPI, la France est l'un des pays comptant le plus de création d'entreprises ! La quasi-totalité de ces entreprises créées sont des PME. Malheureusement, cette dynamique de croissance n'est pas suffisamment accompagnée et les entreprises ont encore des difficultés à se développer rapidement.

Soutien à la croissance et au développement des entreprises

Pour remédier à ce problème, tout un  volet du programme du Président de la République leur est dédié. Voici ses propositions phares :

  • rétablissement des exonérations de cotisations sociales sur les heures supplémentaires,
  • suppression des charges des micro-entreprises la première année en doublant les plafonds, afin de permettre à plus d’entreprises de bénéficier de leur fiscalité,
  • développement d’instruments d’information, de conseil et d’accompagnement pour les TPE/PME dans les principales étapes de la gestion de leurs ressources humaines,
  • création d’un Fonds pour l’industrie et l’innovation de 10 milliards d’euros,
  • supression du Régime Social des Indépendants (RSI) et donc réduction des charges des indépendants (professions libérales, commerçants, artisans, agriculteurs…).
  • création d’un code du travail digital pour les PME,

 

Renforcement de la compétitivité

A l'ère de la concurrence mondiale, les entreprises françaises se doivent d'améliorer leur compétitivité. Selon une étude de Randstad Inhouse Services, 2016 semble avoir marqué un léger mieux sur le front de la compétitivité des entreprises françaises. Malgré cela, celles-ci jugent toutefois sévèrement les réformes menées depuis 2012 (CICE, loi Macron, pacte de Responsabilité, etc.). Deux-tiers d’entre elles (67 %) estiment en effet que ces réformes n’ont pas contribué à améliorer leur compétitivité. 

Les réformes suivantes proposées par Emmanuel Macron, sauront-elles inverser la tendance ? 

  • réduction de l’Impôt sur les Sociétés à 25 %, se calquant alors sur la moyenne européenne,
  • accompagnement des PME dans des plans anti-gaspillage,
  • transformation du CICE en un dispositif zéro charges au niveau du smic,
  • Pérennisation du Crédit Impôt Recherche, le Crédit Impôt Innovation et du dispositif Jeunes Entreprises Innovantes pour 5 ans afin d’assurer une stabilité sur les questions fiscales pour les PME,
  • bénéfice d’une prime de 15 000 euros pour une entreprise qui embauche en CDI un habitant des quartiers prioritaires,
  • ouvrir les droits à l’assurance-chômage aux indépendants et aux entrepreneurs,
  • mise en place d’une instance unique de représentation au sein de toutes les entreprises (peu importe leur taille) et renforcer leur formation.

En plus de ces mesures dédiées à la compétitivité et à la croissance, Emmanuel Macron a prévu une série de mesures visant à améliorer le dialogue social (par exemple : primauté aux accords d’entreprise sur les accords de branche) et faire de l'entreprise un lieu d'égalité des chances (aide à l'embauche des alternants etc.). Vous pouvez retrouver ces autres mesures sur le site En Marche.

Chez Credit.fr, on pense que tout le monde peut participer au développement des PME françaises. Développer le financement participatif, c'est notre moyen de soutenir directement l'économie réelle. 

En savoir plus sur Credit.fr

 

Catégories : Entreprise

Le Financement Participatif pour le prêt aux PME

Tout ce qu'il faut savoir sur l'Epargne, le Financement de Projets et le Crowdlending !

Abonnez-vous

Billets récents