L'assurance-vie inquiète les français

Publié par Louis de Champs le 20 janv. 2017 17:20:00

Cette année encore, les taux 2016 annoncés par les compagnies d’assurance ne feront pas d’heureux : difficile de contenter les épargnants avec des performances ne dépassant pas 3% avant imposition. A titre d’exemples, la MAIF a annoncé 2,30%, MMA 2,01% et le Crédit Agricole 1,10%...


Des rendements en berne

hb_credit_email_logo.png

En fixant un taux historiquement bas pour soutenir l’économie et les politiques budgétaires, la BCE a imposé un contexte qui ne joue pas en faveur des assureurs. En effet, le placement préféré des français dépend en grande partie des variations des taux d’intérêts des banques centrales. Et d’après les professionnels du secteur, cette nouvelle baisse consécutive pourrait se poursuivre dans les années à venir.


Un piège pour l'épargnant ?

Par ailleurs, la loi Sapin 2, permettant au Haut Conseil de stabilité financière de suspendre en cas de nécessité les retraits sur l'assurance-vie, rajoute une pression supplémentaire sur les épargnants. En gelant le versement des primes sur une période de 3 mois renouvelable, ce placement pourrait se transformer en un véritable piège plus qu’une opportunité de faire travailler son argent.

Alors que le taux du Livret A, actuellement à 0,75%, pourrait encore être revu à la baisse, 2017 pourrait bien voir un abandon significatif de ces deux produits historiques, autrefois tant sollicités.


Des alternatives aux placements traditionnels

Encore peu connues du grand public, il existe néanmoins des possibilités d’épargne innovantes, rentables et à un risque limité. Le crowdlending, prêt participatif aux entreprises, permet par exemple de soutenir directement l’économie locale en faisant travailler son argent.

En savoir plus sur Credit.fr et le crowdlending

Catégories : Epargne et placements

Le Financement Participatif pour le prêt aux PME

Tout ce qu'il faut savoir sur l'Epargne, le Financement de Projets et le Crowdlending !

Abonnez-vous

Billets récents