La loi Pacte va-t-elle booster l'épargne salariale ?

Publié par Louis de Champs le 19 oct. 2018 17:57:55

Plusieurs études font ressortir certains comportements typiquement français en matière d'épargne. Par exemple, nous aurions de l'aversion au risque, nous serions plus enclin à économiser qu'à investir, nous serions frileux quant aux nouvelles solutions pour faire fructifier notre argent...
L'Association Française de la Gestion financière (AFG) le confirme : les économies des français sont dans leur épargne salariale !

qu'est-ce que l'épargne salariale ?

"L'épargne salariale est un système d'épargne collectif mis en place au sein de certaines entreprises. Le principe consiste à verser à chaque salarié une prime liée à la performance de l'entreprise (intéressement) ou représentant une quote-part de ses bénéfices (participation). Les sommes attribuées peuvent, au choix du salarié, lui être versées directement ou être déposées sur un plan d'épargne salariale." (source : https://www.service-public.fr/particuliers/vosdroits/N517)

En France, au 30 juin 2018, 11,3 millions de salariés participent à ce dispositif. Réunis, cela représente 135,4 milliards d'euros, un montant en croissance de 3,8% en un an. En moyenne, chaque salarié possède un plan d'épargne salariale de 12 000 euros. Composée en majorité d'actions (60%), elle est l'un des premiers supports d'investissements en actions pour les épargnants.

Autre illustration de l'intérêt des Français pour les dispositifs d'entreprise : 14 000 entreprises supplémentaires se sont dotées d'un Perco (Plan d'épargne pour la retraite collectif) au 1er semestre 2018. Aussitôt adopté, 2,76 millions de salariés ont effectué des versements, démontrant l'intérêt des épargnants pour des placements à long terme avec un risque maîtrisé.

la loi pacte validée par l'assemblée nationale

Selon l'AFG, "la loi Pacte devrait donner un nouvel élan à l’épargne salariale et à l’épargne retraite".

Pour rappel, la loi Pacte a pour but de favoriser l'innovation et la transformation des entreprises, la croissance et donc l'emploi. A destination de toutes les entreprises, elle entend dynamiser particulièrement les PME et les ETI en connectant leurs besoins de financement avec l'épargne des Français. Cela passe par plusieurs mesures majeures dont l'une est destinée à encourager le prêt participatif.

Voici deux changements retenus :

  1. l'ouverture du PEA-PME aux titres émis dans le cadre du financement participatiftitres participatifs, obligations à taux fixes et minibons proposés sur les plateformes de prêt participatif seront éligibles au PEA-PME,
  2. la simplification des règles encadrant l'épargne salariale et l'épargne retraite, incitant les salariés à abonder d'avantage leur plan tout en conservant un risque limité.

En effet, les français se sentent mal informés sur ces dispositifs et un effort de pédagogie doit être mis en place pour atteindre les objectifs fixés par le gouvernement pour 2020. Une étude d'Amundi, leader sur le marché de l'épargne salariale et de la retraite en France, montre que 58% des salariés épargnants souhaitent un accompagnement pédagogique sur le choix des placements, leur fonctionnement et leur optimisation.

Après avoir revu à la baisse la fiscalité sur les revenus issus du prêt participatif aux entreprises, le gouvernement semble donc disposé à poursuivre son action à destination des entreprises et des épargnants.

Avez-vous souscrit à un produit d'épargne salariale ? Que pensez-vous de ce produit ? Êtes-vous intéressé(e) par ces mesures ?

En savoir plus sur Credit.fr et le prêt participatif

Catégories : Financement participatif, Epargne et placements

Le Financement Participatif pour le prêt aux PME

Tout ce qu'il faut savoir sur l'Epargne, le Financement de Projets et le Crowdlending !

Abonnez-vous

Billets récents