Découvrez les coulisses des projets que vous financez !

Publié par Emma Bonnet le 4 mai 2018 17:52:51

"Monsieur Dupont sollicite les prêteurs de Credit.fr à hauteur de 100K€ pour financer..." Tout prêteur Credit.fr a dû rencontrer cette phrase explicative du projet de nos emprunteurs lors des collectes présentées sur la plateforme. Achat d'un logiciel de gestion, financement de R&D, production d'une campagne marketing.... Ces projets de croissance possèdent un point commun : ils permettent d'augmenter le capital immatériel de l'entreprise !


De nombreux projets financés par notre communauté de prêteurs rentrent dans cette catégorie d’actifs immatériels. A titre d’exemple, Madame Hautefort, Présidente du cabinet H&H Partners, a fait appel aux prêteurs Credit.fr le mois dernier pour financer le recrutement de trois nouveaux collaborateurs.

Pour l’Observatoire de l’Immatériel, le capital immatériel rassemble « l’ensemble des actifs d’une organisation qui ne sont ni financiers ni matériels. » Ces actifs ne sont pas aussi tangibles que du matériel agricole ou de la machinerie lourde mais ils permettent tout autant d'accroître l'activité et la rentabilité d'une entreprise ! Concrètement, le capital immatériel englobe :

- Le capital juridique : titres de propriété intellectuelle (brevets, licences), nom de domaine...

immatériel_preview-805416-edited

- Le capital humain : recrutements, formations...

- Le capital commercial : campagnes publicitaires, logiciels de gestion de la relation client...

- Le capital "innovation"/technique : R&D, applications informatiques, transition numérique...

 

Vous l'aurez compris, les actifs immatériels jouent un rôle important dans le développement d'une entreprise ! Selon les experts-comptables, les actifs immatériels représentent désormais 60% de la valeur des sociétés « traditionnelles » et jusqu'à 80% de la valeur des sociétés dites numériques.(Observatoire de l'Immatériel).

Financement de l'immatériel ou la "tyrannie du collatéral"

Notre système bancaire s’est bâti en privilégiant les investissements matériels tels que les équipements industriels ou agricoles, les biens immobiliers, etc. Lors de ces financements, le "banquier est en mesure de se prémunir du risque de défaut en prenant en gage l’actif physique qu’il a financé" (Vox-Fi, le blog de la DCFG). Ces investissements physiques jouent le rôle rassurant de garantie pour les banques.

On assiste à une véritable « tyrannie du collatéral » qui dicte les décisions de financement des acteurs bancaires traditionnels et peut freiner la mise en place d’un projet de croissance solide. Le caractère intangible des actifs immatériels représente une difficulté supplémentaire pour les banques qui ont du mal à quantifier leur valeur !

Face à la frilosité des banques qui exigent systématiquement une forme de garantie et qui peinent à mesurer cette classe d'actifs, de nombreuses entreprises se retrouvent dans l’obligation d’avoir recours à l’autofinancement. L’autofinancement consiste à piocher dans l’excédent de trésorerie de l’entreprise pour « remplacer » l’emprunt traditionnellement contracté auprès des banques. Néanmoins, cette solution reste précaire : puiser dans la trésorerie, c’est prendre le risque de détériorer le fragile équilibre financier de l'entreprise ! Véritables leviers de compétitivité pour les entreprises, les actifs immatériels trouvent rarement un financement adapté. 

Alors, que faire ? Prendre le risque de mettre en péril sa trésorerie ou renoncer à des projets de croissance pouvant potentiellement booster l’activité et la rentabilité d’une entreprise ? Par chance, il existe une troisième voie : le prêt participatif ! C'est une voie que Monsieur Hauguel a choisi d'emprunter en sollicitant Credit.fr en février dernier pour financer l'achat d'un logiciel de gestion.

 une approche spécifique pour le financement de L'immatéRIEL

Le crowdlending, ou prêt participatif, s’affranchit de ces règles de financement en ne demandant aucune garantie ni caution aux emprunteurs financés. En proposant une offre qui n'exige pas de garantie, le prêt participatif ne se limite pas aux investissements matériels et peut financer tous types de besoin.

Cette absence de contrepartie rend mécaniquement le financement plus risqué. La faisabilité du projet proposé et la capacité de remboursement sont donc rigoureusement étudiées afin de maîtriser le risque porté par notre communauté de prêteurs.  

Découvrir les projets sur Credit.fr 

 

Catégories : Credit.fr, Financement de projet, Entreprise

Le Financement Participatif pour le prêt aux PME

Tout ce qu'il faut savoir sur l'Epargne, le Financement de Projets et le Crowdlending !

Abonnez-vous

Billets récents