2015 : une année riche pour le crowdfunding

Publié par Elodie Gaussares le 29 déc. 2015 11:25:27
Suivez-moi sur :

Si le crowdfunding a gagné ses lettres de noblesse en France avec l’entrée en vigueur le 1er octobre 2014 d’un cadre juridique pour les plateformes de finance participative, cette forme alternative de financement (et d'épargne) s’est réellement développée cette année. Selon le Baromètre du crowdfunding rendu public le 17 septembre 2015 par l’association Financement Participatif France (dont fait partie Credit.fr), 133,2 millions d’euros ont été collectés via les plateformes au 1er semestre 2015, contre 66,4 millions d’euros au 1er semestre 2014. Soit plus du double en l’espace de 12 mois !

Peu de secteurs d’activité peuvent s’enorgueillir de connaître une croissance supérieure à 100% sur un an dans l’Hexagone. Ce n’est d’ailleurs pas un hasard si François Fillon a récemment déclaré qu’il allait faire appel au crowdfunding pour lever des fonds destinés à financer sa candidature aux primaires à droite. L’ex-Premier ministre et actuel député de Paris ne fait que suivre la recette qui a réussi à un certain… Barack Obama.

Bon cru pour le crowdlending

2015 s’avère également un bon cru pour le crowdlending. Selon le baromètre mensuel du blog Crowdlending.fr, quelques 27 milllions d'euros ont été prêtés à des entreprises contre rémunération de janvier à novembre 2015, soit une multiplication par 4 par rapport aux 11 premiers mois de 2014. Ce sont ainsi 345 projets de TPE-PME, qui ont pu être ainsi financés. On peut imaginer que la barre des 30 millions sera largement dépassée fin 2015 ! 

Et le mouvement devrait prendre de l’ampleur grâce au coup de pouce de dernière minute du gouvernement. Le collectif budgétaire adopté le 15 décembre instaure la possibilité, à compter de l’an prochain, de déduire de ses revenus à déclarer au fisc les éventuelles pertes liées à une opération de prêt participatif.

Seule anicroche intervenue au cours de cette année qui s’achève : le projet d’augmenter le plafond de prêt de particuliers dans les plateformes de crowdfunding (aujourd’hui fixé à 1 million d’euros au total et 1000 euros par projet) n’a pas abouti. La secrétaire d’Etat au Numérique Axelle Lemaire l’avait évoqué pour l’automne. L’idée sera peut-être reprise dans le cadre du projet de loi Noé (pour « nouvelles opportunités économiques ») qui devrait être présenté par le ministre de l’Economie Emmanuel Macron en janvier 2016.

Deux fois plus de cadeaux

De notre côté, chez Credit.fr, nous avons décidé d’abaisser le montant minimum de prêt de 100 à 50 euros pour rendre encore plus accessible le crowdlending à tout un chacun.

Et histoire de finir l’année en beauté, une prime est offerte aux nouveaux clients de la plateforme correspondant à 10% des sommes prêtées avant le 31 décembre 2015. Ainsi, si un internaute prête 500 euros pour financer un projet d'entreprise qui lui plaît via la plateforme, il recevra 50 euros en plus des intérêts perçus. Et il peut cumuler ce bonus avec les 40 euros offerts s’il parraine un autre prêteur. De quoi passer de bonnes fêtes de fin d’année !

Découvrez le prêt participatif  pour votre épargne

 

 

Voir aussi les articles sur le TOP 5 des placements préférés des Français et la faible participation des Français au financement des entreprises. 

Catégories : Credit.fr, Epargne et placements, Financement participatif